La râperie, un bon voisin

La Râperie de Longchamps et la Raffinerie Tirlemontoise s’engagent à agir concrètement et sur la durée afin de garantir de bonnes relations de voisinage avec les riverains et les autorités communales d’Eghezée. Un plan d’actions a été mis en œuvre ces deux dernières années. Aujourd’hui, on peut affirmer que ces actions ont effectivement porté leurs fruits. Nos efforts seront encore poursuivis dans la durée et complétés au fur et à mesure des résultats engrangés afin de construire ensemble le meilleur avenir durable pour le site.

 

Odeurs : Notre nouvelle approche donne des résultats tangibles mesurés et validés par des organismes indépendants accrédités


Fin de la campagne 2010, la charge en matière organique présente dans les bassins de décantation à l’origine des odeurs a été réduite de 70% en comparaison avec l’année précédente. Cette réduction drastique est d’une part le résultat des modifications d’installations et des mesures préventives mises en place afin de réduire l’apport en charge organique dans les bassins et d’autre part la conséquence d’une nouvelle approche optimisant l’épuration des eaux.

 

L’amélioration des résultats obtenus par la Râperie a été validée et attestée par l’organisme accrédité CEBEDEAU (centre d’expertise en traitement et gestion de l’eau). Les mesures réalisées par ODOMETRIC durant la campagne 2010 confirment également que les émissions d’odeurs ont été réduites de 80% par rapport à la campagne précédente. La Râperie de Longchamps a aussi pris les mesures nécessaires afin de s’assurer que la concentration en matière organique dans les bassins de décantation soit inférieure à 1500 mg/l au plus tard pour le 1/4/2011 afin d’éviter les émissions d’odeurs en été.

 

Depuis 2011:


  • La Raffinerie Tirlemontoise s’est engagee à doubler la capacité de la station d’épuration existante par l’adjonction d’une station d’épuration biologique supplémentaire au plus tard pour début 2012. Cet investissement permettra de garantir un traitement adéquat et suffisant de la charge organique présente dans les bassins et ainsi éviter les émissions d’odeur ;
  • Le suivi des émissions d’odeur par un organisme agrée est maintenu ;
  • Le bon fonctionnement des bassins et de la station d’épuration continuera à faire l’objet d’un suivi fréquent et d’une gestion rigoureuse en collaboration avec le CEDEBEAU ;
  • Les résultats de chaque étape sont partagés au travers du comité d’accompagnement de sorte à consolider notre politique de transparence envers les riverains et les autorités compétentes.

 

Bruits : Identification des sources et mesures implémentées au cas par cas


Les nuisances sonores pouvant incommoder le voisinage ont été étudiées et en grande partie solutionnées :


  • Epierreurs et désherbeurs externe : installation dans un bâtiment ;
  • Laveur de pierres : installation dans un bâtiment ;
  • « Bip bip » du bull : désactivation et remplacement par un autre système de sécurité ;
  • Le claquement des portes arrières des bennes des camions reste un problème difficile à maitriser, mais l’attention des transporteurs a été attirée sur ce point ;
  • Comportement des chauffeurs : actions de sensibilisation et prévention réalisées pendant la campagne 2010.

 

Depuis 2011:


  • Etablissement de relevés sonores correspondants à la situation actuelle (mesures effectuées en novembre 2010) ;
  • Etablissement d’une carte de bruit rayonnée vers l’environnement afin de hiérarchiser les sources sonores ;
  • Description des traitements possibles et budgétisation de ceux-ci ;
  • Mise en place d’un plan d’actions afin de continuer de réduire l’impact acoustique du site ;
  • Installation d’une isolation phonique (volets et portes autour du lavoir et bâtiments générant du bruit).

 

Charroi: Prévention, contrats et contrôles - les 3 pilliers d'actions collectives


Plusieurs actions préventives ont été menées en 2010 afin de promouvoir un comportement responsable sur la route. Ce volet implique une collaboration étroite et conjointe de la Raffinerie Tirlemontoise, des transporteurs, des services communaux et de police.


  • Charte Transporteur : L'entièreté des transporteurs se sont engagés à respecter notre charte axée sur la vitesse, la propreté, la ponctualité et le comportement civique au volant. L’objectif est d’intensifier nos collaborations avec les transporteurs signataires et respectueux de la charte ;
  • Campagne de sensibilisation routière : Les 4 axes stratégiques d’accès à la Râperie ont été munis de panneaux réfléchissants qui rappellent le code de bonne conduite en matière de comportement routier. Tant les limitations de vitesse, le style de conduite que l’attention au chargement sont rappelés ;
  • Indicateurs de vitesse aux abords des zones sensibles : deux appareils ont été commandés par la Raffinerie Tirlemontoise cette campagne et sont cédés aux services de police afin de permettre une prise de conscience des conducteurs et d’influencer une diminution de la vitesse pratiquée par l’ensemble des véhicules et camions aux abords des zones habitées du site.

 

Longchams


 

Depuis 2011:


  • La Raffinerie Tirlemontoise a continué ses actions préventives et constructives vis-à-vis de ses planteurs et transporteurs en incluant des clauses spécifiques dans les contrats de transport notamment en termes d’indication de trajets privilégiés à suivre en fonction des horaires de livraison, de bâchages de chargements coproduits ou de respect des normes d'émissions sonores liées au moteur ;
  • La Raffinerie Tirlemontoise a développé en collaboration avec les services communaux et les forces de police développeront ensemble un système de contrôle et des mécanismes contraignants afin d’assurer un comportement et une discipline adéquate.

 

Communication


Mise en place d’un comité d’accompagnement qui permet de structurer la communication entre tous les acteurs : une plateforme de transparence qui nous permet de systématiser un flux d’informations complet et exact vers la population et les autorités compétentes. De même, ce contact direct et permanent permet de mieux percevoir les besoins et perceptions des effets de nos actions passées et à venir.