Monique Pirson, passionnée de sucre

Monique Pirson

Que faites-vous dans la vie ?


Après avoir travaillé quelques années dans l’horéca, j’ai décidé de devenir mère au foyer. Chaque jour, j’ai mille et une choses à faire pour ma famille, dans ma maison... Mes temps libres sont essentiellement consacrés à ma collection de sucres.

 

Comment les sucres de la Raffinerie Tirlemontoise sont-ils entrés dans votre vie ?


C’est à Paris en 1981, en buvant une tasse de café sur une terrasse, que je suis tombée en extase devant un petit de bout de sucre… J’ignorais à l’époque, que ce petit morceau de sucre allait pimenter ma vie.

 

J’ai emporté ce sucre et j’en ai cherché d’autres durant mon week-end parisien, si bien qu’au terme des 3 jours, j’avais dans mon sac une vingtaine de sucres dans des emballages aux thèmes de fleurs, de voitures etc. Ce fut le début d’une grande aventure ! Je venais d’entrer dans le monde de la glycophilie ou l'art de collectionner les emballages de sucre pleins.

 

Monique Pirson - morceaux de sucres de Tirlemont - Raffinerie TirlemontoiseDe retour en Belgique, j’ai continué mes recherches de sucres emballés. Quand j’ai reçu mes premiers morceaux de Sucres de Tirlemont, je les ai trouvés très colorés, et tous différents les uns des autres : quel bonheur! D’ailleurs, depuis des années, récolter un maximum de morceaux et emballages de la production Tirlemontoise est devenu pour moi une véritable passion et un réflexe automatique!

 

Quel rôle le sucre joue-t-il dans votre vie ?


Monique Pirson explique sa passion pour le sucreIl n’y a pas un seul jour qui passe sans que je ne sois occupée avec ma collection de sucres emballés. Mais voici quelques étapes sucrées de ma vie.

 

En 1986, je suis devenue la première belge à adhérer au Club de Glycophiles français et j’ai participé à ma première Bourse d’échanges à Paris. Quelques années plus tard, en 1997, j’ai organisé dans ma localité à Bioul la première bourse internationale de Glycophiles en Belgique qui fut commémorée par le Carré Tirlemont produit pour l’occasion.

 

Fin des années 80, j’ai pu visiter l’usine de Tirlemont pendant la campagne betteravière. De cette visite sont nés mes premiers contacts au sein de la Raffinerie Tirlemontoise. J’ai une excellente relation avec cette belle entreprise. En 2002, la Raffinerie Tirlemontoise a pu utiliser ma collection pour l’élaboration de leur dossier de presse sur les 100 ans du Morceau Dur. Et je suis fière qu’en 2011, j’ai pu aider à l’élaboration de la documentation et de diverses expositions pour la célébration des 175 ans de la Raffinerie Tirlemontoise.

 

Monique Pirson - collection de sucreAu fil des années, j’ai amassé de plus en plus de sucres, et ma collection n’a cessé de grandir. J’ai déjà plus de 350.000 pièces différentes. Mais ma collection ne s’arrête pas aux morceaux de sucres emballés. J’ai également des outils et ustensiles qui ont été utilisés jadis pour la production de sucre, des anciens documents etc. Ce qui importe pour moi, c’est l’originalité et l’histoire de chaque pièce.

 

Ma passion pour le sucre est intarissable et incommensurable, si bien qu’elle m’a conduite à ouvrir prochainement un petit musée à Anhée. Il s’appellera ‘Musée du sucre emballé’ et sera construit dans notre maison. Pour cela, nous devons bien sûr la réaménager. Une date d’ouverture officielle n’est pas encore prévue. Cependant, les personnes désireuses de visiter déjà ma collection de sucres, peuvent me contacter à l’adresse suivante : achiaradia@tvcablenet.be.

 

Quel est votre Sucre de Tirlemont préféré ?


Les Sucres de Tirlemont sont devenus, à mes yeux, la partie la plus représentative de ma collection et mes préférés. Je suis fière de posséder:


  • premiers morceaux Adant emballés en 1930

    Monique Pirson - premier morceau dur de la Raffinerie Tirlemontoise







  • Les premiers paquets de 1kg de sucres sciés des années 1940

    Monique Pirson - 1kg de Morceaux Durs de la Raffinerie Tirlemontoise







  • Les premiers pains de sucre de 2kg
    Monique Pirson - pain de sucre