Hélaine Dumonceau, Agronome

Hélaine Dumonceau - Raffinerie Tirlemontoise

Quand a commencé votre aventure à la Raffinerie Tirlemontoise?


A la fin de mes études, j’ai commencé à travailler à l’université, pour la région wallonne. Après un an, j’ai postulé à la Raffinerie Tirlemontoise. Et hop quelques mois plus tard, l’usine de Brugelette m’a accueillie, nous étions en 1999. Mes premières campagnes se sont déroulées à la réception des betteraves, puis en partage avec le service co-produits pour terminer dans ce dernier service. L’usine de Brugelette a fermé en 2007, j’ai alors suivi une partie de la clientèle sur Tienen pour un an. En 2009, j’ai intégré le service agronomique de Longchamps.

 

Comment se déroule une de vos journées de travail ?


Tout dépend du moment de l’année !

 

En campagne, c’est la logistique pulpe qui rythme ma journée. L’idée est d’orchestrer l’écoulement de plus de 4100 tonnes de pulpes surpressées par jour, soit via nos camions usine soit via les fermiers eux-mêmes. Beaucoup de coups de fil, une bonne dose d’humour et un peu de stress sont les ingrédients de chaque journée.

 

Le reste de l’année, c’est le rythme des saisons qui organise mon travail et celui des 330 planteurs dont je suis le relais avec la sucrerie. On démarre par les commandes de semences via des visites en ferme ou via le courrier/portal. Après la livraison des graines, dès que la terre est amoureuse, les semis sont en route. On s’occupe alors des appoints, des retours de semences, bref du suivi des semis… Jusque fin juin, on rencontre encore pas mal d’événements variés (soucis au champ, conseil de désherbage,…). Pas une journée ne ressemble à une autre, et c’est ce qui fait le charme du boulot.

 

Comment décririez-vous l’ambiance au sein de la Raffinerie Tirlemontoise ?


Elle est très familiale ! Au sein du service agronomique on se connaît excessivement bien. La campagne reste un moment fort au niveau de l’ambiance du service, avec beaucoup d’imprévus et d’entraides. En inter-campagne, le travail d’agronome est plus personnel excepté dans les préparations logistiques.

 

Comment vivez-vous votre job et la vie à la Raffinerie Tirlemontoise?


Un travail si diversifié est unique en son genre ! Il est fait de belles rencontres que ce soit avec les collègues, les agriculteurs mais aussi nos prestataires de service que sont notamment les camionneurs, grutiers. Son caractère saisonnier le rend parfois intrusif… vous restez joignable tout le temps. La fin des quota en 2017 amène également son lot d’incertitudes… Mais les collègues sont là pour désamorcer les choses.