Bart Embrechts, Supply Chain Manager

Bart Embrechts, Supply Chain Manager @ Tiense Suikerraffinaderij - Raffinerie Tirlemontoise

Quand a commencé votre aventure à la Raffinerie Tirlemontoise ?

 

Le 1er janvier 1991, au terme de mes études et de mon service militaire, j’ai directement commencé comme responsable IT dans l’usine Candico de l’époque à Merksem. Je suis rapidement devenu le responsable du département logistique. À l’issue de quelques formations, des responsabilités supplémentaires me furent confiées au sein du département Sales & Marketing.

 

En 2010, Candico fut entièrement intégrée au groupe Raffinerie Tirlemontoise. Il était « clair comme de l’eau de roche » pour tout le monde que mon expérience et mes connaissances constituaient un atout majeur au sein de l’usine de Merksem, ce qui me permit de décrocher un job passionnant de Supply Chain Manager.

 

Comment se déroule une de vos journées de travail ?

 

Chaque journée est différente. Dans le cadre de ma collaboration avec des collègues, des clients ainsi que des fournisseurs, je suis régulièrement amené à effectuer des ajustements, à anticiper et souvent à rechercher des solutions. Il s’agit donc toujours de déterminer quelles tâches sont les plus urgentes.

 

Les tâches sont très diversifiées. Pour n’en citer que quelques-unes : gestion des stocks (produits finis, matières premières, emballages), inventaire, ajustement des plannings de production, organisation des transports, réunions avec les collègues d’autres succursales, fournisseurs et co-packers, etc. En bref, diriger le département logistique le plus efficacement possible et faire en sorte qu’il fonctionne comme une machine bien huilée.

 

Comment décririez-vous l’ambiance au sein de la Raffinerie Tirlemontoise ?

 

Dans la société actuelle, tout doit être plus rapide, plus efficace et plus abordable. Cela engendre parfois une tension et un stress, mais je constate que l’ambiance reste familiale au sein de la Raffinerie Tirlemontoise. L’on y travaille avec beaucoup de sérieux et de concentration, mais l’on peut aussi y rire et y passer de bons moments. Il règne également une solidarité entre les différents établissements et nous nous entraidons beaucoup.

 

Des activités sont même organisées en dehors des heures de travail avec des collègues de tous les établissements de la Raffinerie Tirlemontoise. Nous partons par exemple depuis plusieurs années en week-end cycliste avec des collègues-amis sportifs au Mont Ventoux, dans les Vosges...

 

Comment vivez-vous votre job et la vie à la Raffinerie Tirlemontoise ?

 

Pendant toute ma carrière, j’ai été fier de pouvoir apporter ma contribution (ou mon morceau de sucre) à un monde doux et agréable. Ainsi, la reconnaissance de nos sucres candi comme produit régional traditionnel fut pour moi, en tant qu’ex-administrateur des Antwerpse Streekproducten, un moment magique et un couronnement dans l’histoire du sucre à Anvers.

 

Depuis la fusion avec la Raffinerie Tirlemontoise, nous emballons désormais également à Merksem des produits de la célèbre marque « T » , une marque de renom dans l’univers du sucre et au-delà. Une source de fierté.

 

En dépit de la conjoncture économique défavorable, nous envisageons l’avenir de manière positive. Ces dernières années, nos spécialités belges à base de sucre ont également été découvertes dans les pays éloignés d’outre-mer ; l’on savoure donc aujourd’hui nos délicieux produits à base de sucre dans le monde entier.

 

Quel est votre Sucre de Tirlemont préféré?

 

Sans hésiter la Cassonade de candi brune. Elle est vraiment délicieuse et accompagne idéalement toutes sortes de desserts, tels que les crêpes, le riz au lait, le fromage blanc, les yaourts, la crème brûlée… Cette Cassonade de candi brune est en outre disponible désormais dans un sachet doypack refermable, qui préserve la fraîcheur et la douceur du sucre, un avantage supplémentaire !